Céphalée de tension : et si la kinésithérapie pouvait m’aider ?

Qui n’a jamais été victime de maux de tête ?
Entre migraines ophtalmiques, céphalées de Horton, migraines chroniques…

De nombreuses douleurs plus ou moins fortes et localisées ont été répertoriées par les scientifiques.


Avec le temps, ces douleurs peuvent devenir très handicapantes.

Voilà pourquoi faire appel à un spécialiste qualifié pour comprendre leurs origines est très important.

Avant de passer en revue les traitements efficaces face aux céphalées de tension, assurons-nous de bien comprendre de quoi il s’agit.

Céphalée de tension, qu’est ce que c’est ?

Une céphalée de tension est un mal de tête, léger ou modéré.

La céphalée de tension est un mal de tête dit “classique”, dans le sens où il ne s’agit pas d’une cause organique vitale… Ce qui est tout de même une bonne chose. Un peu comme une douleur de dos. Faisant parti des “aléas” de la vie.

Plutôt régulière, cette céphalée touche une grosse partie de la population, femmes comme hommes. Et peut-être causée par de nombreux facteurs tels que la déshydratation, certains aliments ou boissons, la fatigue, la prise de médicaments ou bien encore des évènements stressants.

Comme nous le disions précédemment, il est important de la différencier de la migraine, de céphalées du trijumeau, de céphalées cervicogéniques, de syndromes post-commotionnels ou de céphalées d’origine organique comme par exemple lié à une ischémie vasculaire (AVC).

Les céphalées de tension peuvent se produire de manière épisodique ou plus régulièrement, on parlera alors de céphalées de tension chroniques.

La sensation la plus courante est celle d’une pression (ou d’une oppression) tout autour de la tête, dite en casque, ou en étau. Une sensation de serrement, compression pouvant prédominer, parfois à l’avant du visage, parfois dans la nuque, ou sur les tempes…


Elle est décrite comme une douleur constante et modérée. En ce sens là, il ne s’agit pas d’une migraine ou d’une céphalée en lien avec un AVC par exemple qui sont par exemple décrites comme “inhabituelles et n’ayant jamais été ressenties auparavant en terme d’intensité et de caractéristique. Celle-ci n’empêche en général pas de poursuivre ses activités quotidiennes, mais peut s’accompagner de difficulté de concentration et d’intolérance à la lumière ou au bruit.

En revanche, la céphalée de tension ne provoque ni vertiges ni nausées. Ces symptômes sont eux principalement associés à la migraine. Un mal de tête caractérisé également par une sensation de douleur qui “pulse”, d’une intensité sévère et qui peut durer plusieurs jours d’affilés.

Les traitements des céphalées de tension ne sont donc pas les mêmes que ceux préconisés pour les migraines (qui d’ailleurs n’ont pas encore trouvé d’explication claire à l’heure actuelle).

Dans tous les cas, si les maux de tête deviennent réguliers, il est important de consulter un professionnel de la santé.

Traitement des céphalées de tension : quelles possibilités ?

En cas de céphalée de tension épisodique et de faible intensité, un auto-traitement peut tout à fait être envisagé. On suppose que ces douleurs sont le plus souvent liées à des tensions musculaires.
De multiples possibilités s’ouvrent alors comme faire appel à des techniques psycho-corporelles comme des techniques de relaxation, de méditation , de visualisation ou de sophrologie. On peut également conseiller l’auto-massage au niveau des tempes, de la région cervicale (la nuque), de la zone frontale, des joues (muscles de la mâchoire) ou de toute autre région douloureuse.

Si les douleurs persistent… ou dans des cas de maux de tête plus intenses, la consultation d’un professionnel de santé (médecin généraliste ou neurologue) permettra de poser un diagnostic.
Il pourra vous conseiller une solution médicamenteuse à base d’antalgiques ou d’autres médicaments.

En cas d’auto-médication, par exemple avec du paracétamol ou l’ibuprofène, suivez les indications présentes sur la notice et les conseils de votre pharmacien et surtout, faites attention ! La surconsommation d’antalgiques peut entraîner d’autres problèmes de santé et finalement aggraver les céphalées de tension. 

En cas d’incertitude, si les médicaments se révèlent inefficaces ou si les maux de tête persistent, une consultation spécialisée est nécessaire.

prendre des médicaments à haute dose peut devenir problématique sur le long terme

La kinésithérapie pour traiter les maux de tête

La kinésithérapie est une méthode qui a fait ses preuves dans le traitement des céphalées de tension. La kinésithérapie cervico-maxillo-faciale et la thérapie manuelle en particulier peuvent se révéler très efficaces pour vous soulager de douleurs chroniques à la tête ou à la mâchoire.

Pourquoi consulter un kiné pour vos maux de tête ?

“Mais vous pouvez vraiment faire quelque chose pour mes maux de tête avec de la kiné ?”
“Je ne savais pas qu’on pouvait faire autre chose que prendre des médicaments”

Ce sont les phrases fréquentes rapportées par les patients lorsqu’ils viennent en consultation… Car il est vrai que peu de patients ont le réflexe de consulter un kinésithérapeute pour leurs douleurs à la tête.

Pourtant, se diriger vers un kinésithérapeute spécialiste permet de déterminer rapidement les origines de ces douleurs.

Problèmes dentaires, de mâchoire, dysfonction cervicale, faiblesse musculaire, mauvaise posture lors du coucher, stress et contractures musculaires, séquelles post-traumatiques liées à un accident…


Le kinésithérapeute ne se contente pas de diminuer votre douleur, mais essaye d’en découvrir l’origine.
Pour cela, il peut utiliser divers moyens thérapeutiques… et travailler en collaboration avec un neurologue ou d’autres professionnels de santé s’il le juge nécessaire. Par exemple, s’il juge nécessaire la consultation d’un neurologue pour une prescription médicamenteuse adaptée.

Prévenir l’apparition des céphalées de tension et les traiter

Le travail avec un kinésithérapeute permet non seulement d’éliminer les maux de tête, mais également de prévenir de potentielles récidives. La mission du kiné est d’expliquer au patient les raisons derrière l’apparition des maux de tête et de lui conseiller divers exercices à appliquer au quotidien (travail de posture, de renforcement ou d’étirements par exemple). Il l’aide ainsi à retrouver toutes ses capacités de mouvement et son confort de vie.

En agissant sur vos contractures musculaires, ou limitations de mobilité, le kiné va tout faire pour vous aider à éliminer les causes de vos maux de tête.
Parmi les techniques utilisées pour traiter les céphalées de tension, on peut retrouver le travail sur les points triggers par dry-needling. D’autres traitements articulaires peuvent être envisagés en fonction des symptômes et des douleurs constatées par le praticien.

La kinésithérapie apporte des résultats significatifs sur les céphalées de tension et peu parfois même s’avérer efficace contre certains cas migraineux.
Dans tous les cas, une consultation approfondie peut être nécessaire et pourra révéler des origines surprenantes à vos douleurs !

Kiné spécialisé dans le traitement des céphalées de tension

Le cabinet PhysioActiv’ se spécialise dans le traitement de vos maux de tête. Nos praticiens sont formés à de nombreuses techniques permettant de soulager efficacement les céphalées de tension. Pour découvrir les profils et la formation suivie par Yohan Sans ou par Benjamin Bolla, n’hésitez pas à consulter leurs profils.


Nous vous accueillons du lundi au vendredi dans le 16e arrondissement de Paris. Lors d’un premier rendez-vous, nous prenons le temps d’analyser avec vous les potentielles causes et circonstances aggravantes pouvant être à l’origine de ces maux de tête. Nous pouvons ensuite vous proposer un traitement adapté à votre situation.

Pour prendre rendez-vous, vous pouvez consulter notre page Doctolib directement ici !

Vaincre la migraine, un véritable soulagement !

Image en couverture de l’article:

La céphalée de tension récurrente peut devenir un calvaire
“migraine-headache-pain.jpg” by r.nial.bradshaw is licensed under CC BY 2.0